Notre plaidoyer devant la fédération du vélo pour la régulation de la publicité automobile

La puissance hors normes de la communication du secteur automobile constitue aujourd’hui un obstacle direct à la massification en France de l’usage du vélo.

Table ronde : Le vélo à la conquête des imaginaires

La dernière table-ronde du Congrès de la FUB, qui a réunit durant 2 jours à Rennes un grand nombre des acteurs locaux du secteur du vélo, était intitulée Le vélo à la conquête des imaginaires. Elle a permis de montrer combien les acteurs du secteur multiplient les initiatives pour faire évoluer l'image de l'usage du vélo, mais également combien le chemin à parcourir reste important.

Retrouvez le programme du 23ème Congrès annuel de la FUB, et la vidéo de la table ronde Le vélo à la conquête des imaginaires (démarrage à la 30ème minute)

Ce fut aussi l'occasion pour notre association de rappeler la mesure dans laquelle la puissance hors normes de la communication du secteur automobile, et comment l'hégémonie culturelle de la voiture individuelle, développée à travers des décennies d'influence publicitaire, constitue aujourd'hui un obstacle direct à la massification en France de l'usage du vélo.

Retrouvez le programme du 23ème Congrès annuel de la FUB, et la vidéo de la table rondeLe vélo à la conquête des imaginaires (démarrage à la 30ème minute)

Réduire les volumes et mettre fin à la pub pour certains véhicules

Le secteur automobile est en effet régulièrement le premier secteur annonceur en France, avec des dépenses évaluées à entre 2,3 et 4,3 milliards d'euros chaque année1, soit 3 à 7 fois plus que les 700 millions d'euros de dépenses annuelles de tout le secteur des boissons, qui comprend pourtant la publicité omniprésente des marques de sodas telles que Coca-Coca, Oasis et d'autres2. C'est également 10 à 20 fois plus que les dépenses publicitaires des Ong...

Notre association a défendu l'intérêt direct, pour le secteur du vélo, d'une régulation de la publicité du secteur automobile. Selon notre analyse - notamment développée dans le rapport La communication commerciale à l'ère de la sobriété (octobre 2022), une telle régulation devrait passer en particulier :

  • par l'interdiction de la publicité pour les véhicules thermiques et hybrides dès aujourd'hui ;

  • par la taxation de la publicité des grands annonceurs pour les autres produits - comprenant donc la publicité pour les véhicules électriques - dont plusieurs secteurs stratégiques et notamment celui du vélo devraient être exemptés.

1 Source : rapport La communication commerciale à l'ère de la sobriété, octobre 2022, Communication et démocratie. pg26

2 Source : rapport La communication commerciale à l'ère de la sobriété, octobre 2022, Communication et démocratie. pg27

Haut de page